dépêche

 - 

SEP: moins d'anticorps anti-Sars-CoV-2 chez les patients traités par ocrélizumab

Les patients traités par ocrélizumab (Ocrevus*, Roche) pour une sclérose en plaques (SEP) développent des anticorps dirigés contre le Sars-CoV-2 après une infection, mais à un niveau inférieur à des patients non traités par cet immunomodulateur, selon des données préliminaires présentées au congrès virtuel de l'American Academy of Neurology (AAN), qui se tient cette semaine.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi