dépêche

 - 

Psoriasis: le bimékizumab supérieur au sécukinumab mais associé à un risque de candidose orale

Le bimékizumab d'UCB s'est montré supérieur au sécukinumab (Cosentyx*, Novartis) dans le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère, mais avec un risque accru de candidose orale en début de traitement, dans un essai clinique de phase IIIb, dont les résultats sont publiés dans The New England Journal of Medicine (NEJM), vendredi en même temps que leur présentation au congrès virtuel de l'American Academy of Dermatology (AAD).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi