dépêche

 - 

Risque accru de décès par asthme en raison d'une plus mauvaise observance à l'adolescence

Le risque de décès par asthme est plus élevé à l'adolescence, une période de la vie marquée par une mauvaise observance thérapeutique encore plus marquée que chez l'enfant ou l'adulte, insiste la Fondation Gregory Pariente à l'occasion de la journée mondiale de l'asthme, mardi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi