dépêche

 - 

Neurotoxicité faible à long terme des CAR-T dans le lymphome

Les thérapies par cellules CAT-T semblent associées à une neurotoxicité qui survient à court terme puis régresse rapidement mais pas à des déficits neurologiques ou cognitifs à 6-12 mois de suivi, selon les résultats d'une petite étude présentés aux Journées de neurologie de langue française (JNLF), qui se tiennent virtuellement cette semaine.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi