dépêche

 - 

Risque de complications rétiniennes augmenté avec le brolucizumab à un rythme d'injections mensuel dans la DMLA

L'administration de l'anti-VEGF brolucizumab (Beovu*, Novartis) à un rythme d'injections intravitréennes mensuel en traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) a été associé à une augmentation de risque d'inflammation intra-oculaire et d'occlusion rétinienne par rapport à l'aflibercept (Eylea*, Bayer), dans l'essai MERLIN, annonce Novartis dans un communiqué.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi