dépêche

 - 

L'olaparib en adjuvant a amélioré la survie sans maladie invasive dans le cancer du sein précoce BRCA muté

Après une prise en charge standard, un an de l'inhibiteur de PARP Lynparza* (olaparib, AstraZeneca/Merck & Co) en adjuvant a amélioré le taux de survie sans maladie invasive de patientes atteintes d'un cancer du sein de phase précoce avec mutations des gènes BRCA1/2, ne surexprimant pas HER2, dans l'essai de phase III OlympiA, selon des résultats qui doivent être présentés dimanche en session plénière du congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi