dépêche

 - 

Le pembrolizumab néoadjuvant ne semble pas apporter de bénéfice significatif dans le cancer de l'ovaire avancé

Ajouter l'anti-PD-1 pembrolizumab (Keytruda*, MSD) à la chimiothérapie néodjuvante ne semble pas apporter de bénéfice significatif aux patientes atteintes d'un adénocarcinome de l'ovaire de haut grade avancé non éligibles à une chirurgie d'emblée, selon les résultats d'un essai de phase II présentés lors du congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui s'est achevé mardi.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi