dépêche

 - 

Prescrire tacle la commission de la transparence sur Mavenclad*

Dans son numéro de juillet, la revue Prescrire juge que la "commission de la transparence s’est laissée mener par le bout du nez, et s’est discréditée", en ouvrant la voie à la prise en charge du traitement de la sclérose en plaques (SEP) Mavenclad* (cladribine, Merck KGaA) lors d'une réévaluation, sous l'influence d'un neurologue mandaté par le laboratoire pharmaceutique.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi