dépêche

 - 

Les prestataires de santé à domicile demandent un moratoire estival sur les baisses de tarifs

Engagé dans des négociations tendues avec le Comité économique des produits de santé (CEPS) à la fois sur des évolutions de prix et sur des changements d'organisation pour l'arrivée sur le marché du "pancréas artificiel" de Diabeloop, le président de la Fedepsad, Charles-Henri des Villettes, a demandé un moratoire sur les baisses de tarifs jusqu'à l'automne et partagé le "ras-le bol très fort de la profession", jeudi lors d'une conférence de presse.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi