dépêche

 - 

Dépistage du cancer de la prostate: l'IRM après un PSA élevé réduirait les détections de cancer non cliniquement significatif

L'utilisation de l'IRM dans un dépistage organisé du cancer de la prostate pour sélectionner parmi les hommes ayant un PSA élevé ceux chez qui il faut réaliser une biopsie a permis de diminuer la détection des cancers cliniquement non significatifs, sans diminuer l'efficacité en termes de détection des cancers cliniquement significatifs, dans une étude randomisée suédoise qui a été présentée au congrès de l'European Association of Urology (EAU) et est publiée par le New England Journal of Medicine (NEJM).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi