dépêche

 - 

Intérêt de l'escitalopram et de l'exercice physique sur l'anxiété des patients coronariens

Un traitement par escitalopram ou des séances d'exercice physique permettent de réduire les troubles anxieux chez les patients atteints d'une maladie coronarienne, la première approche ayant un bénéfice plus important que la seconde, selon les résultats d'une étude américaine publiés mercredi dans JAMA Psychiatry.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi