dépêche

 - 

Risque faible mais potentiel de séquelles psychiatriques avec la borréliose de Lyme

Les personnes diagnostiquées avec une borréliose de Lyme présentent un risque accru, faible mais plus élevé par rapport à des non-malades, de troubles mentaux, de troubles de l'humeur et de tentatives de suicide, selon une vaste étude américano-danoise.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi