dépêche

 - 

Fibrillation atriale non valvulaire: les anticoagulants oraux associés à un risque réduit de démence

Chez les patients avec une fibrillation atriale non valvulaire, la prise d'un traitement anticoagulant oral pendant un à deux ans au moins semble réduire le risque de démence, selon une étude canadienne présentée jeudi au congrès virtuel de l'European Stroke Organisation (ESO).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi