dépêche

 - 

Fibrose pulmonaire: le cyclophosphamide IV doit être évité en cas d'exacerbation

Le cyclophosphamide administré par voie intraveineuse doit être évité dans le traitement des exacerbations de fibrose pulmonaire idiopathique en raison d'un risque potentiel accru de décès, qui a émergé dans une étude française de phase III, selon les données présentées mardi au congrès virtuel de l'European Respiratory society (ERS).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi