dépêche

 - 

Parkinson et stimulation cérébrale profonde: l'anesthésie générale équivalente à la locale en termes d'effets indésirables

Qu'elles soient réalisées sous anesthésie locale ou générale, les interventions chirurgicales d'implantation d’électrodes de stimulation cérébrale profonde chez des patients atteints de maladie de Parkinson sont équivalentes entre elles à 6 mois sur le plan des effets indésirables cognitifs, de l'humeur et du comportement, selon un essai randomisé publié dans JAMA Neurology.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi