dépêche

 - 

Risque de syndromes de Stevens-Johnson et de Lyell avec l'anticancéreux enfortumab védotine

WASHINGTON, 14 septembre 2021 (APMnews) - L'anticancéreux enfortumab védotine (Padcev*, Astellas/Seagen) est associé à un risque d'effets indésirables cutanés rares mais potentiellement graves de syndromes de Stevens-Johnson et de Lyell, confirme une équipe de la Food and Drug Administration (FDA) américaine dans JAMA Dermatology.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi