dépêche

 - 

SEP: un variant génétique associé à une mauvaise réponse au natalizumab

Un consortium européen de recherche a identifié un variant génétique associé à une mauvaise réponse des patients atteints de sclérose en plaques (SEP) au natalizumab (Tysabri*, Biogen), précédemment associé de la même manière au diméthyl fumarate (Tecfidera*, Biogen), selon des données présentées mercredi au congrès virtuel de l'European Committee for Treatment and Resarch in Multiple Sclerosis (ECTRIMS).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi