dépêche

 - 

Le PRAC écarte finalement un risque de mort subite lié à l'association Imbruvica* + IEC

L'Agence européenne du médicament (EMA) a fait savoir vendredi dans un communiqué que son comité d'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) était revenu sur l'alerte lancée en septembre sur l'augmentation du risque de mort subite en lien avec l'association de l'inhibiteur de tyrosine kinase de Bruton Imbruvica* (ibrutinib, Janssen, groupe Johnson & Johnson) et d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi