dépêche

 - 

Cancer de l'ovaire BRCA muté: en 1re ligne, un gain de médiane de survie sans progression de 3 ans et demi avec l'olaparib

Le traitement d'entretien de première ligne du cancer de l'ovaire avancé avec mutation dans BRCA1 ou BRCA2 par l'inhibiteur de PARP olaparib (Lynparza*, AstraZeneca) a permis d'allonger de 3 ans et demi la médiane de survie sans progression, montrent des résultats de suivi à long terme de l'essai SOLO1 publiés par le Lancet Oncology.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi