dépêche

 - 

DMLA et anti-VEGF: l'absence de liquide résiduel à 12 semaines associée à un meilleur gain d'acuité visuelle jusqu'à 2 ans

Chez les patients souffrant de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) néovasculaire traités par anti-VEGF, l'absence de liquide résiduel à 12 semaines après le début du traitement est associée à un meilleur gain d'acuité visuelle par la suite, jusqu'à 2 ans, selon une nouvelle analyse des essais HAWK et HARRIER publiée par l'American Journal of Ophthalmology.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi