dépêche

 - 

Cancer du poumon NAPC métastatique: l'intérêt d'ajouter le tiragolumab à l'atézolizumab confirmé en phase II

Chez des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (NAPC) métastatique exprimant PD-L1, associer la nouvelle immunothérapie de Roche, le tiragolumab, à l'atézolizumab (Tecentriq*, Roche) a amélioré la survie sans progression dans un essai de phase II dont les résultats ont été rapportés lors du congrès virtuel de l'European Society for Medical Oncology (ESMO) centré sur l'immunologie.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi