dépêche

 - 

Des chercheurs bretons alertent sur un risque émergent associé aux infections à Elizabethkingia anophelis

Une vingtaine de cas d'infection à Elizabethkingia anophelis ont été détectés en l'espace de quelques mois au laboratoire du Chic de Quimper, ce qui laisse craindre un risque lié à l'émergence de cette bactérie responsable d'infections "difficiles à traiter compte tenu de son profil de résistance", ont alerté mardi des chercheurs bretons à la Réunion interdisciplinaire de chimiothérapie anti-infectieuse (Ricai).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi