dépêche

 - 

Le décès de patients de cardiologie a un lourd retentissement psychique sur les médecins, passé sous silence

La mort d'un patient pris en charge en cardiologie a un lourd retentissement émotionnel et psychique chez les médecins qui l'ont en charge, pourtant passé sous silence faute de dispositifs d'aide bien développés et identifiés, et du fait d'un tabou relatif au besoin d'aide chez les médecins, selon une enquête française présentée jeudi lors d'une conférence de presse.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi