dépêche

 - 

La moitié des asthmatiques sévères restent mal contrôlés après deux ans de biothérapie

La moitié des patients atteints d'asthme sévère restent mal contrôlés après deux ans de traitement par biothérapie, avec notamment une corticothérapie orale persistante, malgré une amélioration perçue à la fois par les patients et les médecins, selon des données présentées au Congrès de pneumologie de langue française (CPLF), qui s'est tenu en fin de semaine dernière à Lille.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi