dépêche

 - 

Cancer du sein avancé: ribociclib-fulvestrant améliore la survie en première ligne (étude de sous-groupe)

L'association de l'inhibiteur de CDK4/6 ribociclib (Kisqali*, Novartis) au fulvestrant a allongé significativement, de près de 16 mois en médiane, la survie de patientes présentant un cancer du sein avancé positif pour les récepteurs hormonaux et négatif pour HER2 qui ont reçu ce traitement en première ligne, selon une nouvelle analyse de l'essai MONALEESA-3 présentée mercredi au congrès de l'European Society for Medical Oncology (ESMO) consacré aux cancers du sein, à Berlin.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi