dépêche

 - 

Emphysème: diminuer la fraction inspirée en O₂ pourrait réduire le risque de pneumothorax après pose de valves endobronchiques

L'utilisation d'une plus faible fraction inspirée en oxygène (FiO₂) lors de la pose de valves endobronchiques semble pouvoir réduire le risque de pneumothorax après la procédure chez les patients traités pour un emphysème sévère, selon des données américaines présentées dimanche au congrès de l'American Thoracic Society (ATS) à San Francisco.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi