dépêche

 - 

Trop de "bon cholestérol" ne serait pas bon

Les personnes ayant une maladie coronaire et dont le taux de HDL-cholestérol, le supposé "bon cholestérol", est très élevé ont un risque de décès augmenté par rapport à celles ayant un taux plus modéré, contrairement à ce qu'on aurait pu penser, montre une étude observationnelle américaine publiée par le JAMA Cardiology.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi