dépêche

 - 

Des maladies rares aux pathologies prévalentes, Alnylam fait avancer ses thérapies à base d'ARNi

La société américaine Alnylam a "fait ses preuves" dans le développement et la mise sur le marché de thérapies à base d'ARN interférent (ARNi) dans des maladies génétiques rares depuis sa création et poursuit sa stratégie d'expansion vers des maladies prévalentes notamment dans le cardiovasculaire et le système nerveux central (SNC), a expliqué Antoine Barouky, directeur de la biotech en France, dans d'un entretien à APMnews.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi