dépêche

 - 

Ajouter une immunothérapie à la chimiothérapie en traitement néo-adjuvant du cancer du poumon améliore aussi la survie (phase II)

Ajouter l'inhibiteur de checkpoint immunitaire nivolumab (Opdivo*, Bristol-Myers Squibb) à la chimiothérapie en traitement néo-adjuvant du cancer du poumon non à petites cellules (NAPC) résécable de stade III améliore également la survie globale, selon les données issues d'un petit essai de phase II présenté lundi lors du congrès mondial sur le cancer du poumon (WCWC) à Vienne.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi