dépêche

 - 

BPCO: le dosage des éosinophiles utile avant de traiter des exacerbations par corticoïdes oraux, malgré des résultats négatifs

Un dosage sanguin des éosinophiles semble utile pour décider d'initier une corticothérapie orale chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) lors d'une exacerbation afin de réduire globalement l'administration d'un traitement qui comporte plus d'effets indésirables que de bénéfice, selon les résultats pourtant négatifs sur le plan statistique d'une étude britannique présentés dimanche au congrès de l'European Respiratory Society (ERS) à Barcelone et à distance.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi