dépêche

 - 

Dioxyde de titane: Bercy ne peut aller à l'encontre de la Commission européenne

Le ministère de l'économie et des finances ne prendra pas d'arrêté pour suspendre les nanoparticules de dioxyde de titane (additif E171) dans l'alimentation car il ne peut aller à l'encontre de la Commission européenne, a-t-on appris mercredi auprès de Bercy.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi