dépêche

 - 

Le secteur de la santé et du bien-être "reste la première porte d'entrée du risque de dérive sectaire" (Miviludes)

Le secteur de la santé et du bien-être "reste la première porte d'entrée du risque de dérive sectaire", alerte la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), dans son rapport d'activité et études 2018-2020, publié jeudi 29 juillet.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi