dépêche

 - 

Des ONG réclament l'interdiction temporaire d'urgence des nanoparticules de dioxyde de titane

Les présidents de 8 organisations non gouvernementales (ONG) appellent le gouvernement à mettre en place "sans plus tarder" un étiquetage et une restriction des nanomatériaux dans les produits de consommation, et d'interdire d'urgence, temporairement dans un premier temps, les nanoparticules de dioxyde de titane susceptibles d'être ingérées, dans une lettre ouverte mise en ligne la semaine dernière.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi