dépêche

 - 

Différentiel de charges entre hôpitaux et Espic: la Fehap demande la suspension de la reprise du CITS

La Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne privés non lucratifs (Fehap) demande une suspension de la reprise du crédit d'impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) en attendant les conclusions de la mission sur le différentiel de charges sociales et fiscales entre les hôpitaux et les établissements de santé privés d'intérêt collectif (Espic), a annoncé jeudi sa présidente, Marie-Sophie Desaulle, lors d'une conférence de presse.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi