dépêche

 - 

Infarctus ST+: la mortalité à 30 jours accrue chez les patients sans facteur de risque cardiovasculaire modifiable

L’absence de facteur de risque cardiovasculaire modifiable chez les patients souffrant d’un infarctus du myocarde avec élévation du segment ST est associée à un risque accru de mortalité toutes causes à 30 jours, en particulier chez les femmes, ce qui pourrait être lié à une prévention secondaire sous-optimale, selon une étude menée par des chercheurs français, australiens et suédois et publiée dans The Lancet.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi