dépêche

 - 

La fibrillation atriale semble sous-diagnostiquée après un AVC lacunaire ou une athérosclérose des gros vaisseaux

La fibrillation atriale semble plus fréquente que ce qui avait été jusque-là supposé chez les patients ayant eu un accident vasculaire cérébral (AVC) attribué à une occlusion des petits vaisseaux ou une athérosclérose des gros vaisseaux, selon une étude utilisant un moniteur cardiaque implantable dont les résultats ont été présentés jeudi à l'International Stroke Conference (ISC).

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi