dépêche

 - 

Anti-agrégants et bêta-bloquants associés au risque d'infarctus lié à la chaleur

Les patients sous anti-agrégants plaquettaires ou sous bêta-bloquants sont plus vulnérables au risque d'infarctus déclenché par la chaleur que ceux ne prenant pas ces médicaments, selon une étude menée sur un registre allemand, publiée lundi dans Nature Cardiovascular Research.

Cet article est réservé aux abonnés APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

 

A lire aussi