Une opération de maintenance est prévue Vendredi 19 Aout 2022 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

dépêche

 - 

Un vaccin contre le Covid-19 a une efficacité "supérieure à 90%" dans une analyse intermédiaire

NEW YORK, MAYENCE (Allemagne), 9 novembre 2020 (APMnews) - Pfizer et la société de biotechnologie allemande BioNTech annoncent lundi des résultats intermédiaires favorables de leur candidat vaccin avec une efficacité "supérieure à 90%".
Il s'agit d'une analyse intermédiaire basée sur 92 cas de Covid-19 parmi les participants à l'étude, qui continuera jusqu'à ce qu'il y ait 164 cas. Ce qui fait que le niveau de bénéfice pourrait encore varier en fonction des nouveaux cas, préviennent les deux entreprises dans leur communiqué commun.
Pour le moment, "la répartition des cas entre les personnes vaccinées et celles qui ont reçu le placebo indique que l'efficacité du vaccin est supérieure à 90%, 7 jours après la 2e dose", soit "28 jours après le début de la vaccination".
Aucun problème de sécurité n'a été identifié, précisent les firmes. Des données de sécurité sur 2 mois de suivi seront disponibles dans la 3e semaine de novembre.
L'essai a inclus jusqu'à présent 43.538 participants aux Etats-Unis, au Brésil, en Afrique du Sud et en Argentine, dont 38.955 ont reçu les deux doses du vaccin.
Le candidat vaccin, BNT162b2, est un vaccin à ARN messager (ARNm) qui code pour la protéine spike présente à la surface du Sars-CoV-2. Il présente la particularité de devoir être conservé à près de -80°C, rappelle-t-on.
Les indices phares des Bourses européennes ont enregistré un bond lundi après l'annonce de ces résultats positifs pour un premier candidat vaccin contre le Sars-CoV-2, alors que l'Europe affronte une deuxième vague épidémique. En milieu de journée, le CAC 40 progressait de 7% à 5.308,21 points. A Francfort, le Dax prenait 6% et le Footsie +4,90% à Londres. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro était en hausse de 5,80 %.
L'Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé début octobre que son comité des médicaments à usage humain (CMUH) avait débuté l'évaluation progressive des données du candidat (cf dépêche du 06/10/2020 à 15:24). L'agence sanitaire britannique, la Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA), a entamé une procédure d'examen accélérée distincte pour le Royaume-Uni (cf dépêche du 02/11/2020 à 11:36).
Pfizer et BioNTech ont déjà signé plusieurs accords avec des Etats ou groupes d'Etats sur la précommande de leur candidat vaccin, s'il s'avère efficace.
Des discussions préliminaires pour le pré-achat de 200 millions de doses et une option sur 100 millions de doses supplémentaires ont été bouclées début septembre avec la Commission européenne, rappelle-t-on (cf dépêche du 09/09/2020 à 15:40). Un accord de 1,95 milliard de dollars a par ailleurs été signé en juillet avec le gouvernement américain pour la fourniture de 100 millions de doses, dont 40 millions sont espérées avant la fin de l'année, et une option sur 500 millions supplémentaires (cf dépêche du 22/07/2020 à 15:57). Le Japon a pour sa part réservé 120 millions de doses en 2021, et le Royaume-Uni 30 millions.
Dans le communiqué de Pfizer et BioNTech il est précisé que 50 millions de vaccins pourront être produits en 2020 et 1,3 milliard en 2021.
fb-rm/ab/APMnews

[FB9QJJ4CV]

A lire aussi